Éditions du Cheval Vert
Collection les mythes philosophiques

Aperçu de l'ouvrage Fiche technique / Présentation
Le mythe du Politique
Présentation
Le mythe du Politique est un mythe peu connu, en particulier parce qu’il est assez complexe et que sa lecture, dans l’œuvre de Platon, peut rebuter le lecteur non averti, non spécialiste. Il s’agit pourtant d’un mythe capital sur le plan de l’histoire des idées : c’est l’émergence de la pensée moderne qui affirme la possible conciliation de la liberté avec un certain nombre de déterminismes, et qui relie la liberté à la pratique de la réflexion, de l’examen philosophique. Etre sujet par la pensée, prendre son existence en main : des propos qui influenceront énormément la constitution des sociétés occidentales.
C’est aussi et surtout un mythe qui nous exhorte à prendre au sérieux la question du politique et du rôle de ces « bergers » qui doivent conduire l’humanité à une vie bonne. Parce que l’homme est fragile et démuni, il lui faut des guides capables de garantir les conditions d’une vie sociale possible, car il n’y a pas d’humanité véritable en dehors de la sociabilité. Le mythe du politique est une introduction relativement simple à la construction de la question politique : les hommes doivent se poser la question politique parce que, contrairement aux animaux domestiques, ils ne disposent pas de bergers plus sages et d'une espèce supérieure (Rousseau retrouve l'argument dans le Contrat Social) et, contrairement aux animaux sauvages, ils ne vivent pas dans l'état de nature, il leur faut donc inventer un ordre social.
Toutes les philosophies politiques sont possiblement en germes dans ce mythe.

Fiche technique
Le Point Com - Web services